01 43 40 10 21

Etat des lieux sur la protection de l’enfance

21 Août
0

Le monde a fait d’énormes progrès en matière de protection de l’enfance, pour réduire la mortalité des enfants, assurer leur scolarisation et les sortir par millions de la pauvreté. Grâce à l’essor de la technologie numérique et mobile, ainsi qu’à de nombreuses interventions auprès des populations dans le besoin, il est désormais plus facile et plus accessible de fournir des services essentiels aux enfants en difficulté.

La notion de pauvreté est souvent définie par un caractère technique. Par exemple, depuis 2005, la Banque Mondiale a défini le seuil de pauvreté à 1,25 dollars par jour et par personne. La lutte contre la pauvreté consiste alors à répondre à ce critère technique pour ne plus apparaître dans les statistiques liées à la pauvreté. La lutte contre les inégalités devient alors le véritable combat. Un enfant n’aura pas le même destin s’il naît fille ou garçon, dans tel pays et telle communauté. Les nombreuses injustices et la discrimination auxquelles les enfants doivent faire face déterminent s’ils auront la possibilité de survivre, s’instruire et gagner leur vie. Malheureusement, les conflits, les crises et les catastrophes climatiques peuvent aggraver leur situation. Pour la plupart, les obstacles qui empêchent l’amélioration de leurs conditions sont de l’ordre de l’engagement politique, d’une question de ressources et de volonté collective. C’est pourquoi il est plus que jamais nécessaire d’accélérer le rythme des progrès réalisés pour aider ces enfants défavorisés et vulnérables et leur offrir un avenir serein.

En septembre 2015, plus de 200 dirigeants du monde entier se sont réunis pour adopter un programme de développement durable sur 15 ans. Les gouvernements ont alors fixé des objectifs qui visent à « faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité ». Parmi  ces objectifs, on trouve aussi l’élimination du travail des enfants, du travail forcé, des formes modernes d’esclavage et de la traite des personnes. L’accent est mis sur l’éducation de qualité inclusive et équitable.

Et notre action dans tout ça ?

AEC – Foyer Lataste apporte une réponse aux problèmes que rencontrent les enfants à travers ses deux programmes de protection de l’enfance que constituent le programme des Filleuls Isolés et le programme des Maisons Familiales.

Pour rappel, le programme FI, créé en 2001, soutient des enfants maintenus au sein de leur famille car les conditions le permettent. Ainsi, ils reçoivent une aide en nature et financière pour leur permettre de suivre une scolarité normale et être éloignés de toute forme d’exploitation. Notre équipe suit de près leur situation familiale et les invitent tous les trimestres à participer à une sensibilisation sur des thèmes de protection de l’enfance (droits des enfants, violences familiales, prostitution enfantine, émigration illégale, travail forcé, etc.).

Le programme MF, quant à lui, a pour objectif d’offrir un suivi individuel de l’enfant et développer son bien-être. Créé en 2015, son principe est simple : une mère d’accueil s’occupe de 6 enfants maximum qui intègrent sa propre famille et partagent son quotidien. Il s’agit d’enfants entre 6 à 12 ans, orphelins, abandonnés ou maltraités dans leur famille. Au Foyer, nous disposons de trois Maisons Familiales, gérées par Omly, Koulab et Navy, qui travaillent à temps plein et sont rémunérées en conséquence. De cette manière, les enfants ont accès à un environnement familial et convivial, pour qu’ils puissent s’épanouir du mieux possible. Les enfants sont scolarisés et reçoivent les différents cours que nous proposons (soutien scolaire, anglais, informatique, etc.). Ils participent aussi aux activités quotidiennes du Centre (ateliers artistiques, danse traditionnelle, accès à la bibliothèque, projection de films, potager et rizière). Tout cela permet aux enfants de s’ouvrir au monde, de s’intégrer dans la communauté et d’étendre le champ des possibles. De nombreux cas difficiles nous sont régulièrement rapportés, notre action en lien très étroit avec le Ministère des Actions Sociales est donc primordiale pour continuer à accompagner ces enfants et leur permettre de grandir en toute sécurité.

Posted by: Category: Protection de l'enfance

Comments are closed

Top